Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Reportage :

Régugiés Touaregs, Les enfants, Burkina Faso

Photo : Première photo que j'ai réalisé d'Aïcha. Cela faisait déjà plusieurs minutes que je buvais mon thé sur un vieux pneumatique en face d'elle. Aîcha était donc un peu plus haute que moi, son regard dominait ma présence face à elle. Elle me regardais dès que j'avais les yeux tournés ailleurs. Bien entendu, mon appareil photo était posé par terre à coté de moi. Je ne voulais pas qu'elle puisse croire que je souhaitais lui voler une image. La photo est faite au 50mm fixe et sans recadrage, j'étais donc à une distance très humaine d'elle.

Photo : Première photo que j'ai réalisé d'Aïcha. Cela faisait déjà plusieurs minutes que je buvais mon thé sur un vieux pneumatique en face d'elle. Aîcha était donc un peu plus haute que moi, son regard dominait ma présence face à elle. Elle me regardais dès que j'avais les yeux tournés ailleurs. Bien entendu, mon appareil photo était posé par terre à coté de moi. Je ne voulais pas qu'elle puisse croire que je souhaitais lui voler une image. La photo est faite au 50mm fixe et sans recadrage, j'étais donc à une distance très humaine d'elle.

LES ENFANTS

 

Les enfants. Quel que soit les pays dans lesquels je suis allé, j’ai été amené à rencontrer des enfants. Pour moi, les enfants sont en quelque sorte le miroir des adultes, ils reflètent le monde dans lequel ils vivent sans compromis. Un enfant ressent et transmet. Il nous fait, si nous nous mettons à sa hauteur, ressentir le monde qui l’entoure et la façon dont il le perçoit. En tant que reporter, regarder le monde avec les yeux d’un enfant est salvateur, ce sont alors des yeux curieux, qui m’émerveillent sans cesse, qui sont à la fois tellement proches du sol et des étoiles en même temps. C’est pour cela que lorsque je photographie, je m’accroupis très souvent, déjà pour ne pas boucher l’horizon de celui qui me permet de le prendre en photo mais aussi, entre autres choses, pour le regarder avec les yeux d’un enfant. Je peux ainsi l’aider à se mettre à l’aide devant moi, accepter mon appareil comme son complice et nous laisser capturer une partie de son âme.

Cette petite fille a mis à peu près 2 jours à accepter ma présence, la photographie en noir et blanc est la première que j’ai faite d’elle, celle au format carré en couleur est la dernière. Elle a eu besoin de me juger, de me jauger, de se faire une idée qui lui convienne de la raison à ma présence au sein de « son » camp et enfin de faire de moi en son compagnon de jeu.

Ce n’est qu’après que la maman d’une de ses copines m’a expliqué qu’elle était orpheline et avait vu ses parents se faire tuer devant elle. C’est cette capacité universelle des enfants à vivre dans l’instant présent qui m’a émut. Une sagesse que l'on perd souvent avec l'âge.

Reportage : Régugiés Touaregs, Les enfants, Burkina Faso
Reportage : Régugiés Touaregs, Les enfants, Burkina Faso
Tag(s) : #Reportage, #UNHCR, #afrique, #humanitaire, #Technique photo

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :